15 appartements à soral

Le projet propose la réalisation de 15 logements dans les bâtiments A et B du PLQ, avec une variété typologiques répondant à la demande du programme: une majorité de 3 et 4 pièces et une minorité de 5 et 6 pièces, sont les dimensions sont adaptées à la repartition des 50% LUP et 50% “loyer libre”.

Les locaux de services, communs aux deux immeubles, sont concentrés dans le bâtiment B. Au rez-de-chaussée de celui-ci sont organisés la buanderie, le local poussette et le local vélo. Un seul sous-sol sera construit sous le bâtiment B, regroupant les fonctions nécessaires aux deux bâtiments: l’abri PC, les caves et un grand local technique. Sous la coursive du bâtiment A, un petit sous-sol partiel accueille un local concierge supplémentaire, ainsi qu’un local technique secondaire faisant le relais des installations du bâtiment A avec le local technique principal.

Communaute sociale

Les limites de la parcelle sont travaillées de sorte à valoriser et cadrer les vues. Des murs végétaux, comme celui qui existe déjà du côté Nord, stratégiquement interrompus, définissent  une esplanade extérieure d’arrivée, qui s’ouvre sur le paysage environnant, dont les champs et vignobles en pente sont les protagonistes. Les places de parking sont fragmentées et protégées visuellement par des bandes de plantations. L’aire de stationnement extérieure des vélos est implantée le long du chemin d’accès principal aux deux immeubles de logement. L’accès pompier est garanti sur une façade de chaque bâtiment, côté coursive.

Au Nord, au croisement des deux chemins piétons d’accès aux bâtiments, nous proposons un espace extérieur commun, partiellement minéral, qui dessert les deux allées, en renforçant clairement leur lien. Cette petite place conviviale accueillant des jeux, une terrasse et des bancs  devient le lieu de rencontre et de convivialité entre les habitants de cette petite communauté de 15 appartements et les voisins du quartier. Cette esplanade se prolonge sous les espaces couverts des rez-de-chaussée des bâtiments, sur lesquels s’ouvrent les locaux de service communs, comme la buanderie et le local poussettes. Ces vides volumétriques du rez-de-chaussée, sous lesquels apparaissent les escaliers d’accès aux coursives,  marquent les entrées et accompagnent les habitants jusqu’à chez eux.

Les deux volumes de logements s’ouvrent principalement vers le Sud, à la recherche du soleil et de l’espace vert agrémenté d’arbres fruitiers, qui se définit comme une espace de rencontre pour tous les habitants du quartier. Le gazon et la prairie s’étendent sur le reste de la parcelle, réservant devant les appartements du rez-de-chaussée, des espaces de prolongement de la vie intérieure des logements : des terrasses-jardin devant les loggias et des plantations sous forme d’arbustes devant les chambres, garantissant ainsi l’intimité des habitants.

Habiter dans une maison

La proposition principale du projet est d’intégrer l’esprit d’habiter une maison dans un bâtiment de logements plurifamiliaux. La volonté d’entrer dans chaque appartement directement depuis l’extérieur en est l’expression première. L’accès se fait à travers une coursive, espace extérieur protégé, come on peut trouver dans certaines architectures traditionnelles. Traitée comme un seuil entre le public et le privé, cette coursive est en lien direct avec le paysage et la nature environnante.

Ce choix, au détriment d’une distribution verticale intérieure, a été guidé par la conviction que la situation particulière de ces logements, hors de la ville, dans un contexte peu dense, dans un cadre rural exceptionnel, se prête à une façon d’habiter différente de celle qu’on pourrait projeter dans un milieu urbain. Les vues, le silence et la nature sont des éléments fondateurs du projet.

Cette coursive distribuant 2 à 3 appartements par étage, dimensionnée pour devenir un lieu de vie, contribue à la vie communautaire des habitants. Cette extension semi-privée de l’appartement est conçue de sorte à pouvoir se l’approprier : une table, des plantes, etc. Elle devient alors un espace propice aux activités sociales, un lieu de rencontre entre voisins, un lieu d’échange entre les différentes générations.

Des appartements traversants : un logement entre une loggia et une coursive. La coursive permet d’offrir à tous les appartements de chaque immeuble des ouvertures et des vues sur au moins deux orientations. La cuisine s’ouvre sur la coursive et le séjour sur une loggia privée, profitant par la même occasion des bénéfices thermiques et spatiaux qu’apportent des appartements traversants dotés de multiples orientations. Les séjours et les chambres s’ouvrent principalement vers le soleil et les jardin au sud-est et sud-ouest alors que les cuisines, associées aux coursives, se tournent vers les vue plus lointaines des grands paysages de vignobles et montagne, au nord-est et nord-ouest.

Les murs de séparation des appartements marquent clairement les différentes typologies et définissent le système structurel du bâtiment.

credits

architects: 2+2 architecture, Daniela Liengme  |  team: Miguel Cuellas, Ricard Galiana, Yago Oliva, Roman Zitnansky, Daniela Liengme  |  collaborator: Laura Ezcurdia, Juan Patricio Brune, Pilar Ruizsutil  |  status: Competition (2013)  |  clasification: 3 rang  |  visualizer: Play-Time architectonic images  |  scale: 1.541 m2 medium  |  types: housing, residential  |  views: 2.188