• Kirchberg Housing

  • 1560-AZP-LU-2016
  • by AZPML, B/NT

Un principe déclinable sur 9 bâtiments

L’étude menée sur le lot 21 a permis de mettre en évidence l’importance de trouver des moyens simples afin de créer une écriture architecturale dynamique et diversifiée.

Tout d’abord l’idée de façades « nobles » en brique grise est maintenue sur les 5 bâtiments de front de rue, tandis que les 4 autres bâtiments arrière sont traités en enduit gris. Cette homogénéité permet également de se raccrocher au contexte proche et de dialoguer avec les ensembles voisins, sobres et de colorimétrie équivalente.

Ensuite, le principe de « bande » agrémentée de balcons en quinconce est facilement adaptable aux différentes typologies de logements en fonction des bâtiments, tout en garantissant une richesse, et sans lire une certaine répétition. Ainsi, chaque bâtiment est différent tout en développant un langage similaire à son voisin, sorte de « faux semblant ». Une image cohérente, unitaire, s’installe et dicte ainsi l’atmosphère du quartier à grande échelle.

Enfin, le rythme entre pleins et vides des ouvertures contribue à enrichir cette diversité. Traitées par des parties métalliques dorées en adéquation avec les menuiseries aluminium anodisé doré, les largeurs opaques varient suivant les orientations des façades.

Une partition, une composition graphique unique installe une musicalité matérielle sur l’ensemble, tout en animant élégamment l’aspect compact des bâtiments. L’idée de variations est facilement imaginable du fait naturel des différences de profondeurs entre les bâtiments, et de leur positionnement, les bandes et les ouvertures s’adaptant à chacun des 9 cas.

Des objectifs techniques assurés

Pour l’ensemble des bâtiments, la flexibilité des logements est privilégiée grâce à un système constructif efficace (refend allié à des poteaux en façades), et le regroupement des réseaux (zones humides et cuisines) et noyaux de circulation en partie centrale des bâtiments. Ce principe favorise un aménagement adapté aux besoins de chaque famille et assure une majorité d’appartements en double orientation, suivant les typologies demandées. La partition jour/nuit est de ce fait clairement identifiée.

Aussi une réflexion poussée est faite sur le rendement énergétique, afin d’atteindre l’objectif de construire des bâtiments passifs de classe AAA suivant les exigences luxembourgeoises. Pour cela, plusieurs éléments sont mis en œuvre :

– Un complexe de façade très performant, par l’emploi notamment du béton d’épaisseur 24cm allié à une isolation par l’extérieur en laine minérale d’épaisseur 26cm.
– Le choix d’un parement de façade en plaquettes de brique qui améliore la thermique et participa au processus de faible impact environnemental.
– Des menuiseries aluminium très performantes à triple vitrage, positionnées au nu extérieur du béton pour minimiser les ponts thermiques.
– Un système d’occultation et/ou de protection solaire qui participe à réduire les apports en chaleur.
– Des rupteurs de ponts thermiques pour les balcons.
– Une isolation renforcée entre les parties chauffées et non chauffées.
– Une végétalisation des toitures de type intensif, et l’installation éventuelle de panneaux solaires thermiques afin de réguler la thermie générale.

Une combinatoire dictée par des principes stricts

Une règle du jeu s’impose afin de donner une singularité à chaque bâtiment. Tout d’abord le travail sur les différentes hauteurs d’allège des bandes prodigue un découpage en rapport direct avec la lumière à apporter dans les pièces, tout en assurant une intimité indispensable à la vie des familles. Leur hauteur moyenne est de 1.65m, variant ponctuellement de dimension en fonction de l’aménagement des appartements et grâce à un travail précis en coupe.

Ensuite les dimensions des balcons, implantés afin de ménager des doubles hauteurs, varient entre 4.50m de long x 2.00m de profondeur pour l’extension des séjours en terrasse, et 3.50m x 1.50m pour l’agrément de certaines chambres.

Enfin, les parties opaques sur le plan des façades vitrées, tramées sur la structure des logements (afin d’assurer le partitionnement).

Dans le même but, les rez-de-chaussée offrent systématiquement des halls traversants éclairés naturellement, créant ainsi un dialogue constant avec la rue, le paysage et les cœurs d’îlot. L’attention est également portée sur le lien social possible entre les habitants en choisissant une implantation judicieuse des locaux communs à ce niveau, en continuité avec l’idée de créer des espaces de rencontre.

credits

architects: AZPML, B/NT  |  team: AZPML (Alejandro Zaera-Polo, Maider Llaguno, Guillermo Fernandez-Abascal, Manuel Eijo, Ivaylo Nachev, Riccardo Maroso, Gabriele Brunettini, Francesca Lagomarsino, Laura Binaburo); B/NT (Aldric Beckmann, Laura Ros, Amelie Rigaud, Héléna Menon)  |  client: Private  |  status: Competition (2016)  |  clasification: 1 rang  |  location: Luxembourg, Luxembourg  |  climate: Continental, Temperate  |  material: brick  |  environment: Urban  |  visualizer: SBDA  |  scale: large  |  types: housing, residential  |  views: 2.105