Logements adaptes aux personnes a mobilite reduite Chanteclair
1069-GGA-CH-2013
Architects: Garcia-Granero, Abalosllopis, Genoveva Carrión
Status: Competition (2013)
Visualizer: Studio
Scale: 4.900 ㎡ Medium
Types: Housing, Residential

Nous cherchons que l’atmosphère réponde à celle d’un lieu chaleureux, intime, continu, sans barrières architectoniques, urbain, en essayant de concentrer les usages plus publiques dans le rez-de-chaussée qui est en connexion fluide avec le grand jardin et la forêt.

Ceci devrait être un lieu ouvert et vitaliste, où l’on désire d’y aller, d’y aller pour vivre.

Avec cette proposition nous voulons fournir une ACCESIBILITÉ TOTALE. L’empaquetage qu’on fait du programme proposé cherche à concentrer dans un seul étage le programme d’usage collectif, le rez-de-chaussée, de tel façon qu’il soit transformé dans la zone la plus urbaine du projet, en munissant autonomie physique, sécurité psychique et un respect maximum pour l’intimité individuelle. Promouvoir la rencontre, faciliter au maximum l’accès des visiteurs et la contemplation des scènes. Les étages de chambres, le premier et le deuxième, répondent au principe d’autonomie.

“Le nouveau quartier, qui abritera également des surfaces pour des activités de services, devra s’intégrer dans le contexte bâti et naturel existant, en proposant une relation privilégiée avec le Home médicalisé du Manoir situé à l’Ouest, et dont un projet de transformation et d’agrandissement est en cours de planification”

Pour remplir les conditions requises par le programme, l’intention du projet est de les flux transversaux ne soient pas interrompus, c’est-à-dire, que la géométrie des quatre pièces qui composent le programme et leurs position répondent à l’intensification des connexions. Non seulement les connexions longitudinales connectent le chemin principal piéton au sud avec les accès aux espaces communautaires des logements, aussi sont mis en relation la voie principal routière Laurent-Butty avec les commerces et l’accès au parking ; mais aussi les connexions transversales offrent la continuité aux espaces qui traversent le terrain en direction sud-nord et est-nord.

Le projet est surtout attentif aux logements. La géométrie accidentée des pièces et la libération de la structure des éléments de distribution de celles-ci permettent d’optimiser le recours des orientations, ce qui génère un périmètre continu et lumineux à tous les logements à parts égales, sans établir aucune hiérarchie. De même, les arbres déjà plantés servent comme référence à partir de laquelle on peut proposer une extension du terrain planté pour délimiter chacune des pièces proposées. De cette façon, l’idée de « forêt » est étendue dans tout le parcours du chemin piéton longitudinal principal.

Dans les rez-de-chaussée de chaque immeuble sont situées les zones publiques et communautaires requises par le programme, tel que les salons communs, les blanchisseries, les magasins et les commerces. Ils sont séparés en fonction de sa relation avec le chemin piéton et leur connexion avec le reste des usages commerciaux qui apparaissent dans les édifices les plus prochains. De cette façon, à l’est et en relation directe avec la route Laurent-Butty, sont concentrés les usages commerciaux. D’un autre côté, les usages communautaires seront situés dans le rez-de-chaussée de la pièce le plus à l’ouest et dans tous les fronts situés vers le sud en connexion directe avec le chemin piéton ; nous faisons mention spéciale au salon de 100 m2 avec le caractère le plus public, puisqu’il est connecté directement à l’accès à Le Manoir et génère un point de rencontre commun entre les deux propositions.

Team: Gonzalo García-Granero, Eduardo García-Granero, Ana Ábalos, Pablo Llopis, Genoveva Carrión, Teresa Corbín | Post date: 15/01/2015 | Views: 2.081