Contexte

Cours d’école et place forment un élément continu accueillant aussi bien les élèves la journée que des événements sur la places. De grands bancs cadrent les espaces et permettent de proiter pleinement de ces espaces dédies au piétons. La cours des grands est à cheval sur la place du village.

La végétation est composée de plantes indigènes de moyenne grandeur, érables, charmes, viorne et cornouillers apportent ombres et fraîcheur tout en dégageant la vue sur le paysage. Les vivaces et les arbustes viennent donner un peu de couleurs et mouvement dans cet espace à dominante minérale intégré à son environnement rural.

L’Ecole bénéficie d’un emplacement privilegié, elle s’ouvre sur le village et les paysages montagneux de la vallée.

L’échelle du volume de l’école reprend celle des constructions agricoles de la vallée. La typologie rectangulaire et compacte du bâtiment organise les salles de classe autour d’un atrium recevant la lumière zénithale et offrant des espaces d’appropriation aux élèves. Il devient cour intérieure les jours de mauvais temps.

Une architecture contextuelle qui communique avec son environnement, ou le parcours et l’implantation produisent la ville, confortent le paysage, révèlent l’atmosphère du lieu.

Structure

La proposition étudie, analyse et re interprète le contexte local. La nouvelle école a été conçu selon les modèles traditionnels de la région et des nouvelles techniques de construction bois. Les constructions traditionnelles, comme les fermes ou les granges se caractérisent par leur clarté structurelle jouant un rôle important à l’intérieur du bâtiment.

Le choix structurel des deux bâtiments est motivé par la rapidité de montage et obtenue par l’utilisation de planchers type « D-Dalles » et dans l’optique d’une éventuelle extension de l’école.

Les caractéristiques mécaniques du bois associées à celles du béton permettent une combinaison optimale de matériaux en termes aussi bien structurels, que phoniques et thermiques.

La trame modulaire donnée par le choix constructif assurera une grande flexibilité dans les phases de développement et de vie des bâtiments.

Une architecture cartésienne qui se soucie des logiques constructives contemporaines tout en respectant les matérialités et archétypes de la région, ou le tramage précis entre en résonance avec l’irrégularité de la topographie.

Bâtiment durable

Dans le but de se rapprocher de l’exigence Minergie ECO les systèmes d’énergie renouvelables sont privilégies, tout en assurant le maximum de confort, et en veillant à la durabilité de l’installation pour une meilleure économie.

Le bâtiment disposera de toute la toiture orientée au sud pour l’installation de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques.

Chauffage. La chaleur, obtenue par connexion au système de chauffage à distance du village sera distribuée au travers des planchers à basse température.

Ventilation et aération. En période de froid, une machine VMC à double flux installée dans le local technique permettra la ventilation de chacune des salles tout en récupérant l’énergie thermique. Grâce à un contrôle constant piloté par une sonde CO2 l’air présente en permanence une qualité optimale.

En période de chaleur la ventilation naturelle sera contrôlée en permettant une ouverture du système pendant la nuit pour abaisser la température.

L’eau chaude sanitaire sera fournie par les panneaux solaires thermiques. Un système de récupération des eaux de pluie permettra d’alimenter les toilettes permettant une économie d’eau potable.

credits

architects: André Guiraud bureau d'architecture, Atelier Cambium  |  team: André Guiraud bureau d'architecture, Atelier Cambium, Nicolas Waechter paysagiste  |  client: Commune de Haut-Intyamon  |  status: Competition (2019)  |  location: Neirivue, Switzerland (46.5250556,7.058055)  |  climate: Continental, Temperate  |  material: wood  |  environment: countryside  |  visualizer: Rosario Badessa  |  scale: 2.940 m2 medium  |  types: education, school  |  views: 957