Nous projetons une nouvelle piscine au sein de la forêt de Suzac, un territoire d’une grande beauté, à proximité immédiate de l’estuaire de la Gironde. Cette grande pinède qui filtre la lumière de l’Atlantique et la fait vibrer entre les épines de ses arbres, est structurée en différentes clairières. Notre intervention se situe dans une de ses respirations, en limite d’un Espace Boisé Classé.

Imaginer un lieu de bien-être et de relaxation à proximité directe de ce paysage passe par définir la relation privilégiée que ses utilisateurs auront avec celui-ci. Nous l’appréhendons comme une opportunité pour explorer la polyvalence d’un système structurel en apparence rigide, mais qui par sa capacité d’ouverture et de transparence, cherche à s’imbriquer avec la forêt.

Physiquement tout d’abord, à travers le patio qui accompagne l’entrée et qui se construit autour d’un grand chêne déjà présent sur le site. Mais aussi par la vue, à travers les différents cadrages donnés par les portiques en béton et le solarium situé en proue du bâtiment, légèrement en hauteur et jouant avec la topographie du lieu. Un véritable belvédère pour observer le mouvement des arbres tout au long de la journée.

Ces portiques sont traités de manière différente selon la façade. Au Nord, à proximité de l’accès principal du site, un remplissage en claire-voie occulte les baigneurs et apporte de l’intimité. De l’autre côté, face au soleil, la façade évolue au gré des utilisateurs par le biais de portes en accordéon qui peuvent se replier totalement. De cette manière, la piscine s’ouvre complètement les mois estivaux. Elle devient un simple toit projetant son ombre sur la surface de l’eau, en même temps qu’elle laisse le vent chaud s’introduire dans le bâtiment.

Le système constructif reste simple et vise une solution économique en même temps que durable. Cette suite de portiques latéraux en béton, de trame optimisée, est jumelée avec une charpente en poutres-treillis métalliques qui permet de sauver la largeur du bassin, libérant une hauteur sous-plafond de 5 mètres. Le volume des vestiaires se glisse dessous et peut se lire comme un objet indépendant mais capable de structurer le parcours des visiteurs entre l’accueil et les zones de baignade.

Par l’utilisation de matériaux bruts, le bâtiment accompagne ce paysage dans le temps. La patine laissera sa trace, faisant décliner les tons du bois selon leur exposition.

credits

architects: Atelier 6 Architecture, Atelier Archipel  |  client: Private  |  status: Project (2015)  |  location: Saint-Georges-de-Didonne, France (45.577761, -0.994137)  |  climate: Oceanic / maritime, Temperate  |  material: wood  |  environment: Forest  |  visualizer: Studio  |  budget: 1.650.000 €  |  scale: 844 m2 small  |  ratio: 1.954,98 €/m2  |  types: pool, sport  |  views: 2.130