Transformation de 530 logements
0243-LAV-BOD.FR-2011.15
Architect: Lacaton & Vassal
Status: On going (2011 - 2015)
Visualizer: Studio
Budget: 24.200.000 €
Scale: 43.085 ㎡ Large
Ratio: 561,68 €/㎡
Types: Housing, Refurbishment, Residential

Le projet concerne la transformation de 3 immeubles de logements sociaux occupés, première phase d’un programme de rénovation de la Cité du Grand Parc à Bordeaux. Construite au début des années 1960 cette cité urbaine compte plus de 4000 logements. Les trois immeubles G, H et I de 10 et 15 niveaux regroupent 530 logements, ils offrent la capacité à se transformer et à offrir de très beaux logements dont les qualités et le confort seront re-définis à long terme.

L’ajout de jardins d’hiver et de balcons en extension offre à chaque logement le bénéfice de plus de lumière plus de fluidité de confort et de vue. Depuis l’intérieur la vue sur Bordeaux est panoramique et unique, compte tenu du profil général très bas de la ville. C’est une situation d’habiter exceptionnelle. Alors que les projets d’immeubles de grande hauteur pour des résidences de haut standing sont définis comme des modèles d’un habitat futur urbain responsable, vertueux écologiquement, les immeubles G,H,I du Grand Parc offrent l’opportunité d’atteindre ces qualités tout de suite, de façon généreuse, économique et durable.

L’économie générale du projet s’appuie sur ce choix de conserver au maximum le bâtiment existant sans y effectuer de travaux lourds portant sur la structure, les escaliers, les planchers. Cette démarche sur l’économie permet de concentrer l’effort sur des extensions généreuses que nous pensons être la clé pour revaloriser significativement et durablement la qualité et la dimension des logements. Ces extensions agrandissent l’espace d’usage et d’évolution du logement et offrent la possibilité, comme dans une maison, de vivre à l’extérieur tout en étant chez soi. Les appartements ainsi prolongés par des larges jardins d’hivers et des balcons offrent des espaces extérieurs (hors SHON) agréables et suffisamment généreux pour être réellement utilisables : 3,80 m sur les façades sud, pour H, I et les deux façades de G.

Des travaux intérieurs d’amélioration, un réaménagement conséquent des salles de bains sont aussi réalisés. Les jardins en pieds d’immeubles sont revalorisés, leurs accès et leur usage sont facilités. Le projet traite également la qualité générale des enveloppes, la reconfiguration des circulations verticales et des halls d’entrée.

A travers ce projet, le logement «social», patrimoine immobilier souvent décrié, montre l’exemple de transformation pertinente et économe, qui produit, à partir d’existants jugés a priori sans qualités et perçus négativement, des logements généreux, confortables, performants énergétiquement, qui renouvellent les typologies et les conditions d’habiter, de confort et de plaisir, et tirent vers le haut l’habitat urbain d’aujourd’hui.

Team: Anne Lacaton, Jean-Philippe Vassal, Frédéric Druot | Collaborator: Christophe Hutin | Post date: 01/02/2014 | Views: 6.174