Notre idée est alors de revoir les possibilités de l’habitat collectif en imaginant intégrer les qualités de la maison individuel et ses qualités dans un habitat dense et appropriable. La proposition prend alors une forme verticale de manière à abriter une sorte de lotissement verticale, fait de plateaux libres organisés autour d’une circulation, que chacun pourrait bâtir de la façon dont il le souhaite.

Les grands espaces proposés n’ont pas d’affectation, pas de programmes préétablis et ont donc la possibilité d’être ce que souhaite les futurs habitants, lieux de vies, lieu de travail, espaces extérieurs, jardins d’hivers… Ces espaces réversibles permettent la liberté et l’indépendance aux habitants de construire eux même accompagnés d’un architecte.

Ainsi nous souhaitons intégrer au plus loin la place de l’architecte dans chacun des logements jusque dans les moindres détails et revoir l’échelle de son action qui nous semble trop éloignés de l’hommes.

Les plateaux de logements offrent eux, un espace des possibles, aménageables et mutables au gré du temps, où des architectes choisis par les futurs habitant pourront dessiner des logements sur-mesure en collaboration avec ces derniers.

Seuls quelques règles définis sont à respecter comme par exemple un recul de la facade, une variété de matériaux sourcés localement, construire en paroi légère pour la mutabilité du projet, l’obligation d’éclairer en double jours les pièces humides…

Au centre, le généreux noyau de circulation faisant office de contreventement abrite grâce a une double paroi toutes les gaines nécessaires. Par conséquent les pièces humides, sont concentrés autour des noyaux, pour réserver les façades aux pièces de vie et de nuits. Les logements se veulent ouvert vers l’extérieurs mais aussi entre eux avec la possibilité de partager des terrasses, les circulations ou des loggias aérées. Les occupants composent ainsi leurs propres façades se déployant sur l’ensemble du projet créant une citadelle complexe, tout en respectant un vocabulaire bien élaboré.

Le projet vise à proposer une manière de concevoir différente, moins normés, plus humaines, plus frugales, plus social.

Presque utopique, elle s’attache à économiser de la matière pour proposer des espaces capables à partager et à concevoir à bas couts en permettant un développement personnel inédit pour de l’habitat collectif.

Vivre ensemble conjointement, partager et s’entraider tout en ayant chacun son intimité, ses particularités, sa culture doit selon nous redevenir une manière d’habiter en France.

credits

architect: Atelier 3E2R  |  team: Gautier Baufils, Gaspard Journet, Vincent Lavocat  |  client: Valode et Pistre  |  status: Competition (2021)  |  location: Bordeaux, France (44.856086, -0.582240)  |  climate: Oceanic / maritime, Temperate  |  materials: concrete, glass  |  environment: Urban  |  visualizer: Studio  |  scale: 2.000 m2 medium  |  types: housing, residential  |  views: 1.683